VIDEO Amanda Lear évoque le comportement « très macho » de Salvador Dalí

Dans “C à vous” ce vendredi 26 mars, la chanteuse Amanda Lear est revenue sur le sexisme de Salvador Dalí. Elle a vécu une histoire d’amour à trois avec le célèbre peintre, lui-même marié.

Amanda Lear

Salvador Dalí

“Être une femme, ce n’est pas forcément le meilleur deal”. Dans C à vous, la chanteuse Amanda Lear est revenue ce vendredi 26 mars sur le comportement misogyne de son amant Dali. Dans les années 1980, la chanteuse qui a toujours gardé le mystère sur son âge se confiait alors au journaliste Henri Chapier : “Dans cette vie, j’ai toujours été une femme, et j’aurais aimé être un homme (…). Pour Dali, les femmes n’avaient pas de talent. Le talent, c’est une chose spécifiquement masculine, il faut avoir des testicules pour avoir du talent et les femmes n’en ont pas donc elles n’ont pas de talent“. “En fait, il a dit “les couilles”, se permet-elle de rectifier avec une pointe d’humour sur le plateau de C à vous. Quarante ans plus tard, elle confirme ce comportement “très macho espagnol” à la présentatrice Anne-Élisabeth Lemoine. “Moi quand on me dit ça, ça me révolte”, ajoute-t-elle.

“La femme dans la cuisine à faire des omelettes”

Quand elle rencontre le peintre de 40 ans son aîné à 18 ans, elle étudie pourtant la peinture aux Beaux-Arts. Elle ne manque pas de lui faire remarquer qu’ils sont “collègues” mais se résigne très vite. “C’est un vieux monsieur, il ne va pas changer, il a toute cette culture macho espagnole qui dure depuis des siècles. La femme est à la cuisine à faire des omelettes et elle ne va pas peindre le plafond de la Chapelle Sixtine”. Pendant dix ans, Amanda Lear est tout de même restée en “trouple” avec le peintre, lui-même marié. Sa femme, Gala Dali, a en effet accepté cette double relation avant qu’Amanda Lear finisse par s’éloigner pour se consacrer à sa carrière de chanteuse.

Source: Lire L’Article Complet