Voici le « James Bond » préféré des lecteurs de « 20 Minutes »

« Souvent imité, jamais égalé ». Parmi nos lecteurs, Bruno a désigné
Sean Connery comme le plus proche de l’idée que vous vous faites de 
James Bond. Ce n’est sans doute pas l’acteur le plus moderne, mais celui qui a créé le mythe, « la classe britannique à l’état pur », selon Christophe et pour 68 d’entre vous sur les 170 témoignages
recueillis par 20 Minutes, soit 40 % de vos suffrages.

Sean Connery, vous l’appréciez majoritairement pour « son physique athlétique et sa présence à l’écran » (Philippe), « son charisme naturel et son légendaire sourire » (Linda), « son côté mâle dominant et sa beauté » (Maryvonne), « une aura qu’aucun autre n’aura malgré tous ses défauts » (Frédéric). Autant dire qu’il n’y a pas photo, de même qu’il n’y en avait pas eu en 1961 pour départager les 600 candidats en lice pour incarner le premier 007 de la saga lancée par Albert Broccoli parmi lesquels figuraient David Niven, James Mason ou Cary Grant.

Daniel Craig, un 007 clivant

Le second de votre liste, c’est Daniel Craig, le dernier à avoir incarné James Bond, avec 41 suffrages (24 %). « Il a apporté au personnage une densité et une complexité qui lui manquaient », estime Vincent pour qui il va être « particulièrement difficile à remplacer ». « Craig a donné une profondeur que n’avait pas le personnage, renchérit Annie, il l’a rendu plus humain sans lui faire perdre son « invincibilité », et puis un Bond amoureux… quoi de mieux ? » Mais c’est aussi celui qui divise le plus par l’apparente froideur et la réelle brutalité de ses 007. « Il n’est du tout glamour pour moi du moins », regrette Catherine. « Il lui manque sans doute un peu de charisme et surtout de flegme so British », ajoute Philippe.

Des reproches qu’on avait faits à Timothy Dalton qui n’obtient que sept suffrages (4 %), mais autant d’éloges de son caractère sombre et taciturne, forcément clivant. « Ce fut un nouveau genre de James Bond, il était en avance sur son temps, estime David. Certainement un Daniel Craig avant l’heure ». Entre les deux, Roger Moore et Pierce Brosnan font quasiment jeu égal avec 27 et 25 voix (16 et 15 %) et les mêmes arguments : « élégance », « flegme », « humour ». « Roger Moore apportait du charme en plus de l’action, estime Laurence qui le place juste devant Pierce Brosnan, « un peu plus moderne, mais avec le même style. » Très loin derrière, George Lazenby n’aura ébloui que deux de nos lecteurs (1 %), dont Loïc qui le considère comme « le plus sensible et le plus imposant ». Même s’il n’aura eu qu’un film, Au service secret de Sa Majesté (1969), pour s’imposer.

Source: Lire L’Article Complet